Last modified on 26 September 2014, at 17:42

Category:Diefenbunker

Logo du Répertoire canadien des lieux patrimoniaux.svg
National Historic Site of Canada


Deutsch: Diefenbunker ist der Codename für sieben in den frühen 1960er erbaute Atombunker der kanadischen Regierung.
English: Emergency Government Headquarters are nuclear fallout bunkers built by the Government of Canada at the height of the Cold War during the infancy of the ICBM threat. Scattered across the country, the shelters are popularly known as "Diefenbunkers". Diefenbunker National Historic Site of Canada is a large, underground bunker located at Carp, Ontario, just south of the nation's capital. Located securely just below the peak of a natural ridge, only its metal entrance way tunnel and butler hut, associated antenna farm and perimeter fence are visible on the surface. The Diefenbunker itself is a fortified concrete structure extending four storeys below ground: its air intake and exhaust elements, escape hatches, deep wells and sewage lagoons are disguised in the man-made contours of the surrounding landscape. It is now open to the public as a Cold War museum.
Français : Le Diefenbunker est un abri anti-atomique construit secrètement entre 1959 et 1961 à Carp juste à l'extérieur d'Ottawa au Canada pour abriter les responsables gouvernementaux canadiens en cas d'attaque nucléaire. Le lieu historique national du Canada Diefenbunker / siège central du gouvernement d'urgence est un grand bunker souterrain situé à Carp, en Ontario, juste au sud de la Capitale nationale. Il est niché en toute sécurité juste au-dessous du sommet d'une crête naturelle, on ne peut voir de l'extérieur que son tunnel d'entrée en métal et sa baraque en acier, ainsi que le parc d'antennes annexe et la clôture périphérique. Le bunker de Diefenbaker à proprement dit est une structure fortifiée souterraine en béton de quatre étages, dont les entrées d'air, les sorties de ventilation, les trappes de secours, les puits profonds et les étangs d'eaux usées sont dissimulés dans les contours artificiels du paysage environnant. Il est maintenant ouvert au public à titre de Musée canadien de la guerre froide.